Figure parisienne du strip-tease rétro et des danses d’éventails, Sucre d'Orge incarne un burlesque chic et poétique.

Cette effeuilleuse burlesque évoque le charme suranné des actrices du cinéma muet, la sensualité explosive des show girls de Broadway et l’élégance intemporelle des icônes parisiennes.

Elle danse lors de soirées burlesques mais aussi pour des événements privés, créant parfois des numéros sur mesure.

Découvrez les prestations de Sucre d'Orge !

Que le spectacle commence !

Du XVIIIème siècle libertin aux ballets russes, de l’Orient aux films muets, du charleston aux danses d’éventails… Découvrez tous les effeuillages burlesques de Sucre d’Orge.

Voir tous les shows de Sucre d'Orge

Photos

Dans la dynamique de l’été

C’est déjà la fin des vacances d’été et comme vous l’avez peut-être remarqué, j’aime bien faire un point à cette période pour noter ma température interne, mes élans et les différents horizons qui peuvent m’appeler. Cela me permet d’en garder une trace et de m’y référer au cours… Lire la suite

Dans les loges du Cabaret Burlesque

Quand mes amis veulent venir me voir sur scène, je leur donne immanquablement ma prochaine date au Cabaret Burlesque qui a lieu tous les week-ends sur la très jolie péniche de La Nouvelle Seine. C’est simple, j’y danse un vendredi et un samedi par mois, entourée de quatre autres… Lire la suite

Rencontre avec Léonore Baulac, danseuse étoile de l’Opéra de Paris

Au début de l’année, j’ai proposé au China Daily (magazine pour lequel j’écris depuis quelques mois, cf. « écrire pour Hong Kong ») d’interviewer Léonore Baulac, la jeune danseuse étoile de l’Opéra de Paris, âgée de 27 ans. La rédaction était partante et notre étoile aussi : j’étais ravie. J’ai retrouvé Léonore Baulac un… Lire la suite

Écrire pour Hong Kong

Dans la série « 33 ans, âge de la Renaissance », il y a du nouveau dans mes activités littéraires et ça se passe du côté de Hong Kong. Cela pourrait bien expliquer mon rythme de publication un peu décousu ici. Non, je n’essaye pas (seulement) de me donner une bonne excuse, je tente… Lire la suite

Lire le journal de Sucre d'Orge