Figure parisienne du strip-tease rétro et des danses d’éventails, Sucre d'Orge incarne un burlesque chic et poétique.

Cette effeuilleuse burlesque évoque le charme suranné des actrices du cinéma muet, la sensualité explosive des show girls de Broadway et l’élégance intemporelle des icônes parisiennes.

Elle danse lors de soirées burlesques mais aussi pour des événements privés, créant parfois des numéros sur mesure.

Découvrez les prestations de Sucre d'Orge !

Que le spectacle commence !

Du XVIIIème siècle libertin aux ballets russes, de l’Orient aux films muets, du charleston aux danses d’éventails… Découvrez tous les effeuillages burlesques de Sucre d’Orge.

Voir tous les shows de Sucre d'Orge

Photos

Opéra de Paris : concours interne de promotion 2016

Pour la 3ème année consécutive j’ai eu la chance d’assister au concours interne de promotion des danseuses de l’Opéra de Paris. C’est l’occasion de suivre leur évolution et de découvrir leur personnalité artistique. La journée démarrait à 10h par le concours des jeunes quadrilles. Autant vous dire que mon réveil a été… Lire la suite

Les pieux du stade

Toute ressemblance avec des personnes existantes ou ayant existé ne serait que pure coïncidence.   « Très chère Mademoiselle, Vous avez participé à notre concours photo en 2015 et à ce titre je souhaitais vous demander si vous seriez d’accord pour participer à une séance photo… Lire la suite

Les envies de la rentrée

Cette année, je ne vous ferai pas le coup des bonnes résolutions. Néanmoins, la coupure de l’été a réveillé chez moi de nouvelles envies. Je les note ici autant pour les partager avec vous que pour m’en rappeler d’ici quelques mois, histoire d’avoir une trace de ces jeunes… Lire la suite

Comment garder son nom de scène sur facebook ?

-Attention billet fleuve, billet geek, billet burlesque !- Comme beaucoup d’autres artistes burlesques, j’ai récemment eu des démêlés avec Facebook qui refusait que mon profil personnel soit à mon nom de scène. Comme beaucoup d’autres, j’ai frôlé la crise de nerf face à la « machine » Facebook. J’ai eu… Lire la suite

Lire le journal de Sucre d'Orge