Baden Baden

Le gardien du temple
Le gardien du temple

J’ai déjà dansé plusieurs fois en Allemagne, souvent avec l’inénarrable Petite Cour des Astres et c’est toujours un plaisir. Le plaisir de sortir de Paris, de rencontrer un nouveau public et bien sûr de faire la razzia dans les supermarchés bien moins chers qu’en France. On dit que certaines y ont dépensé tout leur cachet, en laque,  bain à l’arnica et antimite…

Cette fois, j’étais invitée à Freibourg, autrement dit à 1h de Baden Baden.

Petite, j’étais allée avec mes parents aux thermes de Carracala, complexe thermal moderne dont j’avais gardé un excellent souvenir (halte magique et aquatique sur une longue route entre les Cévennes et l’Autriche). Ayant aujourd’hui plus de 14 ans (de justesse), j’ai pu cette fois faire l’expérience des thermes nudistes

Friedrichsbad
Mosaïques, carreaux de ciments, statues à la romaine et pavés de marbre, bienvenue à Friedrischbad !

Note nocturne :

J’étais tellement excitée que la veille, j’ai rêvé que les thermes étaient fermées. Dans un décor digne de Wes Anderson, un gardien me disait :
« Ach, mais c’est fermé aujourd’hui, refenez dans 10 jours ! »
Désespérée, j’espérais alors remplir ma baignoire d’eau de Baden Baden puis je réalisais que je ne pourrais jamais porter toutes ces bouteilles d’eau jusqu’à Paris et c’était le drame.

Un labyrinthe bien organisé

Toute la rigueur Allemande et le charme néoclassique sont contenus dans ces thermes.

17 étapes composent le circuit et le parcours est aussi bien balisé que le Corum de Rome: pièces chaudes, bains bouillonnants, hammam, piscine d’eau thermale, douches, massages… Rien n’y manque ! Des petits panneaux numérotés indiquent la marche à suivre et le temps recommandé pour chaque station.

J’ai fait le parcours en même temps qu’une jeune japonaise et sa mère et c’était très amusant de les voir réagir. Bien plus pudiques que les Allemandes, elles se cramponnaient à leur serviette gloussaient à toutes occasions. N’ayant pas bien intégré les consignes, elles ont commencé par la dernière étape de la boucle, le N°17…c’est-à-dire le bain d’eau glacée. Perdu !

Un temple à l’eau thermale

J’ai beaucoup aimé la décoration : tous les bassins sont en marbre, les murs sont recouverts de faïence illustrées d’oiseaux, au sol de beaux carreaux de ciment.

Envol sur les murs
Envol sur les murs
Perroquets de faïences
Perroquets de faïence

La pièce clé est sans aucun doute le grand bain au centre du parcours, surplombé d’une magnifique coupole. Dommage que l’eau y soit un peu froide, sinon j’y serais restée tout l’après-midi.

Le grand bain !
Le grand bain !

Les belles endormies

Après 3h d’ablution et de massages, j’ai été conduite à la « salle de repos ». Temps recommandé : 30 min. J’étais un peu sceptique sur le chemin et pensais m’y ennuyer rapidement.

La porte s’est ouverte sur une grande pièce circulaire, très haute de plafond, aux rideaux fermés laissant peu filtrer la lumière extérieure. Une quinzaine de lits chauffants étaient disposés tout autour et dans certains, il y avait des femmes, emmaillotées de façon très serrée. C’était une vision étrange, j’imaginais déjà un remake des belles endormies sauf que pour avoir vu toutes ces dames nues un peu plus tôt, c’était bien moins excitant. L’hôtesse m’a fait choisir un lit et m’a ficelée à mon tour. Passées les 5 premières minutes de surprise, je me suis détendue et profondément endormie.

Après une ultime étape en salle de lecture, je suis sortie de Friedrischbad sur un nuage. Je ne peux que vous recommander d’y aller : ce n’est pas si loin et l’entrée n’est pas très chère (de 25 à 45 euros, pour une durée de 3 à 4h).

Avant de repartir pour Paris j’ai un peu flâné dans ces rues calmes et bourgeoises, tant fréquentées par l’aristocratie russe et les grands de ce monde, rêvant d’une vie de retraitée composée de bains, de tricots et de tartines de miel de la forêt noire.

7 commentaires

    1. Excellente question chère Atanith !

      Je me la suis posée avant d’y aller et voici ce que j’ai pu lire sur le site de la maison :
      « Hommes et femmes se baignent séparément les lundis, jeudis et samedis. Les jours de bain séparé, ils se retrouvent sous l´imposante coupole de la piscine.
      Les mardis, mercredis, vendredis, dimanches, jours fériés et le 14 février les hommes et femmes peuvent utiliser les 17 étapes ensemble. »

      J’y étais (par chance ?) un samedi, jour non mixte et en effet j’ai retrouvé quelques membres masculins sous la coupole, dans le bain froid.

      Donc oui, tu pourras en profiter avec ton chéri, sans aucun problème ! :)

    1. Oh merci !
      Si tu cherches un guide pour ton prochain séjour à Baden Baden, fais moi signe…

      (Quant à l’écriture, disons que je travaille mon style pour être publiée dans un magazine qui nous est cher)

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec le symbole « * ».