La bibliothèque érotique idéale – volume 2

sorrel-smith
La belle Sorrel, sans doute impressionnée par ses dernières lectures…

Ce post érotique et littéraire est dans ma réserve depuis bien longtemps et il est grand temps de le partager avec vous, d’autant que les nuits d’hiver sont encore longues et qu’il faut bien quelques lectures coquines pour les accompagner.

Aujourd’hui, je vous amène feuilleter la bibliothèque licencieuse de Sorrel Mocchia di Coggiola, peintre et styliste née à San Franscisco, illuminant Paris de ses charmes depuis plus de 10 ans. Mes fidèles lecteurs connaissent déjà son nom, puisque c’est aussi celui de son mari Massimiliano (qui nous parlait de ses livres les plus osés ici). C’est également Sorrel qui organise les séances de dessin sur modèles vivants en costume, j’ai nommé, les Dr. Sketchy’s Anti Art-School, où j’ai la chance de poser souvent. Je lui ai demandé quels étaient ses romans érotiques préférés et voici sa réponse :

La plume de son Excellence Otto

« Le Foutre de Guerre et Siegfried Follies, de Son Excellence Otto, parce qu’on y trouve des anomalies génétiques, de l’artillerie lourde, de la chirurgie amusante, des pratiques douteuses, du rire, des larmes… »

Un cocktail explosif si on l’en croit !

Lorsqu’un jour on lui posa cette question ingénue: « Mais, Excellence, pourquoi faites-vous tout ça? » Otto, rajustant son monocle fumé, répondit : « Pour la laideur du geste… »

siegfried-follies le_foutre_de_guerre

La fesse cachée du nouveau roman

« L’image et Cérémonies de Femmes, de Jean de Berg (aka. Catherine Robbe-Grillet). Des œuvres esthétiques, sensuelles et émouvantes autour du sadomasochisme et de la domination. »

érotique : L'image, Jean de Berg

De cette dame, je connaissais son défunt mari, Alain Robbe-Grillet, le pape du nouveau roman (auteur de Les gommes, scénariste de L’Année dernière à Marienbad). C’est Sorrel qui m’a fait découvrir l’œuvre de Catherine et qui m’a conseillée de lire L’image, publiée sous son nom de plume Jean de Berg, aux Éditions de Minuit en 1956. Je ne peux que vous recommander moi aussi ce court roman : c’est élégant, incisif et l’on reste longtemps dans son sillage. J’ai d’ailleurs envie de faire une série de photos autour de ce texte, mais rien n’est encore fait, un tel projet demande beaucoup de temps et de dévotion…

Si vous êtes fan du nouveau roman, vous pouvez aussi lire Jeune mariée. Il s’agit du journal intime de Catherine Robbe-Grillet lors de ses premières années de mariage avec Alain. Entre deux récits du quotidien, tout le gratin littéraire de l’époque en prend pour son grade : on y apprend par exemple que Marguerite Duras et Nathalie Sarraute étaient de véritables poisons. #quellesurprise

Je vous conseille enfin de lire cette excellente interview de la dame, elle est passionnante et donne envie d’en savoir plus sur ce personnage hautement inspirant.film érotique : l'immortelle

alain-robbe-grillet
Images issues du film L’immortelle d’Alain Robbe-Grillet

Débauches à l’époque victorienne

« Ma Vie Secrète, Anonyme. Pour les passionnés d’histoire: un récit cru, un catalogue de débauches et de déceptions à l’époque victorienne. »ma_vie_secrete_tome_1

Voila qui me semble simple et efficace, un choix sûr pour passer l’hiver !

Un classique du travestissement

« Mademoiselle de Maupin, de Theophile Gautier. Ce livre adorablement cucul avait marqué mon adolescence ; je ne l’ai pas relu depuis mais j’en ai acheté une belle copie ancienne, pour le souvenir. Il s’agit d’une jeune femme qui se travestit en homme, pour mieux connaitre les hommes (et les femmes, bien sur). »mademoiselle-de-maupin

Ce livre m’a déjà été conseillé par le passé et je pense qu’il est temps pour moi de me le procurer. A l’occasion d’une balade chez les bouquinistes des quais de Seine, j’essaierai d’en trouver une jolie version, illustrée de préférence.

Portrait d'Isadorra Gamberetti peint par Sorrel Smith
Un portrait d’Isadorra Gamberetti peint par Sorrel. Peut-être était-elle sous l’emprise de Théophile Gautier ?

J’espère que vous trouverez votre bonheur parmi ces suggestions littéraires. Pour découvrir l’univers de Sorrel, je vous invite à aller sur son site et si vous aimez dessiner, peut-être vous croiserais-je lors d’une prochaine séance de Dr. Sketchy ?

2 commentaires

  1. Merci pour cette sélection (j’étais passé à côté du premier billet de cette série, honte à moi).

    Je travaille dans le livre numérique et je vois passer BEAUCOUP de littérature érotique mais hélas uniquement des romans dont la qualité littéraire laisse un peu (euphémisme) à désirer. Je suis contente de voir des propositions qui sortent des collections Harlequins, j’ai hâte de m’en procurer un ou deux pour voir :)

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec le symbole « * ».